Aujourd’hui, j’ai décidé de vous écrire un article plus personnel.

Comment ma passion pour le sport a débuté ? 

Il y a cet élément déclencheur oui. L’année 2014 a été bouleversante. Pourquoi? Et bien le bac et donc les études qui commencent, une nouvelle vie, un appartement, un nouveau chér… Normalement non, ce n’est pas parce qu’on démarre autre chose qu’on doit se séparer des gens qu’on aime (qu’on aimait!). Cela faisait plus de 3ans et demi que nous étions amoureux… Oui puis les gens changent, nous n’évoluons pas dans la même direction.. Ce qui devait arriver, arriva.. deux semaines avant Noël.. BASTA. Un coup assez dure pour finir l’année car je ne m’y attendais pas.. des fêtes de fin d’année minables ..À cette époque je commençais déjà à aimer le sport avec la  folie du fameux top body challenge. (que je recommande pour les débutantes!)

Année 2015 te voilà! J’ai été très mal durant un bon mois, un mois pendant lequel j’ai perdu beaucoup de poids, environ 6-7kilos. Je n’avais plus d’appétit, plus d’envie.. En parallèle,j’étais dans des études qui ne me convenaient pas.. puis …fin de la déprime j’ai décidé de me reprendre en main. Je me suis intéressée à Instagram, et particulièrement à la folie du fitness. Durant cette première année je n’étais pas régulière dans mes entraînements, puis avec mes études qui ne me plaisaient pas.. c’était un peu compliqué .. Fin juin, j’ai appris que j’étais prise pour ma classe préparatoire ECS, à partir de ce moment là mon amour le sport s’est intensifié. Chaque jour, une séance de prévue, des repas adaptés. J’ai commencé à apprendre à manger sainement! 

Scolarité 2015-2016: mon dieu les angoisses.. 

De nouveau : une nouvelle vie, des nouvelles personnes, une nouvelle ville… direction Marseille ! Je me suis retrouvée en internat et le début des angoisses. Pour faire court, l’internat étant fermé le week-end,je suis obligée de rentrer chaque week-end (et oui j’y suis toujours) . Pas facile de jongler entre les cours et le travail très intense, la vie à l’internat, les trajets et le SPORT 🏋 ! Mon premier réflexe a été d’arrêter totalement le sport,  car je voulais vraiment réussir mes études.. mais au final je me suis retrouvée dans une situation très délicate.. ne plus manger, ne plus dormir.. mon équilibre déséquilibré.. en cours d’année j’ai donc réintégré le sport et à forte dose! Et là, la DELIVRANCE. Mon corps a évolué mais aussi mon mental, j’ai pu mieux gérer la pression.

Mais le bien-être n’a finalement pas duré. Certes, la prépa demande énormément de boulot, mais je me sentais très fatiguée puis il y a cette douleur qui est apparue…Bref passons les détails, après des examens, je me suis retrouvée avec une tumeur (qui s’est révélée être bégnine par la suite )  à la poitrine assez grosse et génante et j’avais maximum 1 mois pour me faire opérer. Bien entendu, le médecin m’a demandé d’arrêter le sport avant et après l’opération, selon lui il ne fallait que deux semaines pour pouvoir être de nouveau opérationnel… Bon comme je suis extrêmement chanceuse (paye ta vie ),il y a eu des complications et puis cela a duré 2mois.. Pendant tout ce temps, j’ai compris qu’une seule chose me rendait vraiment heureuse: le SPORT. Oui, j’ai ressenti ce manque, cette envie de me poser des challenges, cette absence à devoir me dépasser chaque jour un peu plus.. De me voir progresser .. Depuis, voilà 5 mois que j’ai repris le sport à haute intensité. Depuis 5 mois, je suis dans un véritable équilibre. Chaque jour, je fais ma séance en pensant à celle que j’ai fais la vieille pour pouvoir me dépasser d’autant plus. Je me vois progresser petit à petit, et je prends du plaisir à partager cette passion sur Instagram avec les personnes qui me suivent. Ce soucis de santé m’a fait prendre conscience qu’il faut faire ce que l’on aime dans la vie, penser à soi.

Trouver une motivation, une activité, une passion qui vous animera. 

Le sport m’a tout simplement aidé à prendre confiance en moi.

 

img_1312-1img_1539-1

 

One thought on “Le sport: l’histoire de ma vie”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :